Le Musée de la Céramique à Andenne

3

Excursion de Capucine | Catégories : Musées, Namur | Date : 13-09-2010

J’ai beaucoup hésité à publier cet article car je n’aime pas faire une critique négative d’un musée, surtout quand l’accueil y est charmant. Mais la critique est aussi constructive et source d’amélioration, et la langue de bois n’est pas mon fort.

Bref, vous l’avez compris, notre visite du Musée de la Céramique d’Andenne, pendant les journées du Patrimoine, fut extrêmement décevante. Pour une raison toute simple : le musée n’est pas conçu pour les visiteurs individuels !

Pas de parcours fléché, pas de thématique clairement indiquée dans chaque salle, pas de présentation générale du musée (il parait qu’il y a une vidéo : on ne l’a pas vue), pas d’explication SIMPLE sur la fabrication de la céramique (à moins que vous ne puissiez expliquer à vos enfants ce que sont un fondant, un anti-oxydant et de la derle… pas moi !).

Là où je me fâche vraiment, c’est quand on me dit « Mais Madame, tout est indiqué dans les vitrines »… Peut-être, mais je n’ai ni doctorat en histoire, ni licence en chimie et encore moins un graduat en néerlandais. Car si vous parlez la langue de Vondel, vous avez une grande chance : nos amis néerlandophones trouveront dans chaque salle un document explicatif  et synthétique qui remet en contexte le contenu des vitrines.

A l’extérieur, des reconstitutions grandeur nature de fours, et même d’une galerie de mine. Pas mal du tout mais peu intéressant quand on sait que le seul panneau explicatif que nous avons trouvé était « entrée interdite, danger » !

Mes questions restent sans réponse : Qu’est-ce que la céramique ? Quelle différence entre poterie, faïence, biscuit, porcelaine, grès ? A partir de quand a-t-on fabriqué de la céramique à Andenne ? Comment reconnaître les différentes techniques de décoration de la céramique ? Que fait la représentation de l’usine Belref (réfractaires ?) dans ce musée ?

Les enfants ont reçu un petit feuillet avec une chasse au trésor. Effort louable, que j’apprécie toujours dans les musées que nous visitons… Pour toute introduction, un astérisque mentionne : « céramique : produits en argile cuite ». C’est un peu court, je trouve.

Nous visitons sans éclairage (je parle au figuré) les collections d’assiettes et de pièces en « céramique » produites à Andenne du XVIIIème au XXème siècles. J’aime beaucoup la salle « art déco » avec les oeuvres de Craco. La collection de pipes en terre est celle qui a le plus intéressé les enfants, car leurs décors  sont mis en parallèle avec des événements historiques ou leurs utilisateurs.


La pipe en terre du batelier et la présentation des tables de la bourgeoisie « ultra-libérale »

Une initiative audacieuse mais sympathique du musée : des pièces résolument contemporaines, notamment de Rik Delrue, font irruption dans les vitrines classiques. Une mise en perspective intéressante, et une façon pour les « habitués » de redécouvrir leur musée.

A la fin de la visite, qui a quand même duré 2 heures 1/2 (on a vraiment essayé de s’accrocher et de comprendre), j’ai demandé aux enfants ce qu’ils avaient retenu du musée… L’un m’a avoué : RIEN. L’autre m’a dit « que l’on trouvait la céramique dans des mines » (!!!) et « que les ouvriers étaient les esclaves de la bourgeoisie »…

Petite cerise (noire) sur le gâteau : l’office du tourisme avait annoncé aux enfants qu’ils recevraient un ourson en porcelaine à l’issue de leur visite… Eh bien, pas lors des Journées du Patrimoine !!! Je vous laisse deviner leur déception…

Autres excursions susceptibles de vous intéresser :




Cet article vous a plu ?


Partagez-le sur Facebook ou sur Twitter ou laissez-moi un commentaire !

Ne manquez pas nos prochaines excursions. Abonnez-vous !


    

Commentaires (3)

bonjour,

je suis moi-même originaire d’Andenne et avait aussi été déçu par le musée.
Notons que si un de vos enfants en a retenu que « les ouvriers étaient les esclaves de la bourgeoisie », le but poursuivi par les édiles andennais (majorité absolue PS depuis des lustres) est alors bien atteint…
Outre cette petite pique, je constate en tout cas que tout le quartier historique dans lequel se situe le musée retrouve aujourd’hui des couleurs, et vaut à lui seul une visite attentive.

Nous avons visité ce musée aujourd’hui. Je suis vraiment d’accord avec vous. Accueil adorable mais très déçue quant à la partie céramique. Impossible d’expliquer quoi que ce soit à mon fils de 4 ans puisque je n’y comprenais rien moi-même. La salle sur les mérovingiens a retenu un peu plus son attention. Heureusement qu’il y avait en parallèle une exposition sur les ours en peluche. On y apprend rien mais pour lui toutes ces petites boules de poil, c’était magique !

Bonjour, je suis née a seilles petit village de la commune de ANDENNE, s’es vrais que le musé pourrais être mieux mais l’église de seilles, collégiale sainte Bégge et autre chapelles, rue et monument du centre et des village en val vraiment le détoure

Laissez un commentaire

N'oubliez pas de recopier le code anti-spam ci-dessous
(4 lettres ou chiffres) avant de cliquer sur "Submit"

*