La commanderie d’Alden Biesen (Bilzen)

1

Excursion de Capucine | Catégories : Anvers et Limbourg, Sites touristiques | Date : 09-10-2012

L’arrivée à la grande commanderie des templiers d’Alden Biesen (Vieux Joncs en français) est très impressionnante.

Les bâtiments brillamment restaurés par la Communauté Flamande ont fière allure, avec douves, jardins, église, château, granges,…

Le Baillage de Biesen était géré par un grand commandeur de l’Ordre Teutonique, qui avait sous sa tutelle plusieurs autres commanderies de l’ordre (notamment Ordange, Saint André à Liège, Fouron Saint Pierre). C’est dire si cet endroit était synonyme de richesse et de puissance entre le XIIIème siècle et la Révolution Française.

 

Le château n’est ouvert que lors d’expositions temporaires, mais vous pourrez admirer l’ensemble des bâtiments de l’extérieur et entrer dans les cours et les jolis jardins à la Française. L’ensemble du domaine se visite gratuitement.

 

A l’origine du site, la chapelle de Rijkhoven, fréquentée par les pèlerins. La commanderie abrita d’ailleurs un hospice et figure toujours sur une voie officielle vers Saint Jacques de Compostelle (si vous êtes attentifs, vous trouverez des coquilles sur le site et à Bilzen).

Le centre d’information des visiteurs présente une intéressante rétrospective de l’histoire du site, avec un petit film sur la région qui donne vraiment envie d’y passer un week-end.

 

J’ignorais par exemple que la Hesbaye flamande (ne pas confondre avec la Campine, plus au nord !) abrite pas moins de 180 châteaux et demeures patriciennes. La maison du bailli, ci-dessous, figure sans doute dans la liste…

Pour prolonger votre visite, le choix ne manque pas :

– Si vous pensez à prendre vos vélos, la région regorge d’itinéraires cyclistes
– Vous pouvez faire un tour dans le parc à l’Anglaise
– Une balade de 4 km (8 km aller-retour) est également proposée jusqu’à la petite ville de Bilzen.

 

Cette balade (wandeling naar Bilzen) est balisée de panneaux en acier corten. Elle traverse le domaine par la drève principale. Vers Bilzen, elle longe la vallée du Demer, avec ses vergers, ses peupliers et la réserve naturelle du Katteberg. Il suffit de demander un feuillet explicatif au centre d’accueil.

J’avoue que nous avons rejoint Bilzen en voiture, car nous n’avions pas de chaussure de marche, nous avions très faim et la pluie menaçait !

 

La ville de bilzen, qui a près de 1000 ans, se situe entre Maastricht et Tongres sur une ancienne route commerciale entre Aix-la-Chapelle et Bruges. Par sa situation, elle a toujours été une place de marché importante et a gardé un tissu commercial très dense. Je vous recommande en particulier l’un des derniers chapeliers de Belgique (Onze Lieve Vrouw straat).

 

Côté vestiges historiques, plus grand’chose à voir à part l’hôtel de ville et son perron (nous sommes dans une Bonne Ville de la Principauté de Liège !) et l’église-halle Saint Maurice. Une seule maison subsiste de l’ancien béguinage mais nous ne l’avons pas trouvée.

L’office du tourisme, où l’accueil est charmant, propose une balade de 4 km balisée de clous en bronze (comme à Tongres et à Louvain). J’avoue avoir eu beaucoup de mal à m’orienter (la carte est assez mal faite). Après quelques aller-retours autour de la grand place, nous avons abandonné la visite et nous nous sommes réfugiés à l’abri de la pluie, dans un petit café sympa tenu par un cousin de Didier Reynders, le Tribunal.

Plus d’informations :  

Autres excursions susceptibles de vous intéresser :




Cet article vous a plu ?


Partagez-le sur Facebook ou sur Twitter ou laissez-moi un commentaire !

Ne manquez pas nos prochaines excursions. Abonnez-vous !


    

Commentaires (1)

j’aime les excursions afin de mieux découvrir notre Belgique

Laissez un commentaire

N'oubliez pas de recopier le code anti-spam ci-dessous
(4 lettres ou chiffres) avant de cliquer sur "Submit"

*